Hammar Marsh

West Hammar/
Kurmashyah marsh/Al-Nasisiryah
AL-Hammar marsh/ Al-Kermashyah/ Al-Nasisiryah
AL-Hammar marsh/ Al-Mashab/ Basra

Hammar Marsh

  • Pays: 
    Iraq
  • Numéro du site: 
    2242
  • Superficie: 
    180'000 ha
  • Date d’inscription: 
    07-04-2014
  • Coordonnées: 
    30°48'N 47°01'E
Le matériel présenté sur ce site web, et en particulier les cartes et l’information territoriale, est tel qu’il apparaît dans les données disponibles et n’implique en aucune manière l’expression d’une opinion quelconque de la part du Secrétariat de la Convention de Ramsar concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou zone, ou de ses autorités, ou concernant la délimitation de ses frontières ou limites.

Panorama

Le marais al-Hammar est un des trois sites qui (avec le marais central, Site Ramsar n° 2241 et le marais d’Hawizeh, Site Ramsar no 1718) forme les marais de Mésopotamie, une région qui fut autrefois vaste et extrêmement diverse dans le sud de l’Iraq. Les trois sites ayant été inscrits sur la Liste de Ramsar bénéficient désormais d’une gestion internationale pour la conservation.

Autrefois, le marais al-Hammar s’étendait sur 4500 kilomètres carrés en période de crues saisonnières. Toutefois, le drainage au début des années 1990 et la construction de plusieurs routes, canaux et digues ont asséché et modifié le milieu naturel. Dans les années 2000, avec les projets de remise en eau et de restauration, l’eau est revenue et le marais a retrouvé une partie de sa biodiversité.

Le Site offre une gamme de services de régulation importants au plan régional, notamment pour la maîtrise des crues, le stockage et l’épuration de l’eau et la régulation du climat. Il accueille des espèces menacées au niveau mondial comme la rousserolle d’Iraq (Acrocephalus griseldis) en danger et la sarcelle marbrée (Marmaronetta angustirostris). On y trouve aussi Mesopotamichthys sharpeyi vulnérable au plan mondial et la tortue à carapace molle de l’Euphrate (Rafetus euphraticus). Le poisson dominant est la pastenague boulée (Tilapia zillii), une espèce exotique envahissante.

La région a une importance historique et culturelle conférée par la présence de la communauté locale d’Arabes des marais tributaire du milieu et des ressources naturelles des marais pour la construction de maisons de roseaux sur des îles flottantes et la préservation du mode de vie traditionnel. Les principales activités économiques sont l’agriculture, la chasse et la pêche. Depuis quelques décennies l’exploration pétrolière a commencé dans les environs des marais.

Région administrative: 
Al-Nasyriah Province

  • Date de dernière publication: 
    24-09-2015

Téléchargements

Fiche descriptive Ramsar (FDR)

Carte du site

Rapports et documents complémentaires