Complejo de Humedales Cuyabeno Lagartococha Yasuní

Río Aguarico comuna Kichwa Zancudococha
Atardecer en Tiputini
Río Aguaríco (Reserva de Producción de Fauna Cuyabeno)
Río Aguarico
Laguna Jatuncocha, Parque Nacional Yasuní
Laguna de Jatuncocha
Oropendola en tambococha, Parque Nacional Yasuní
Mono Ardilla en el PN Yasuní

Complejo de Humedales Cuyabeno Lagartococha Yasuní

  • Pays: 
    Équateur
  • Numéro du site: 
    2332
  • Superficie: 
    773'668,5 ha
  • Date d’inscription: 
    24-08-2017
  • Coordonnées: 
    00°33'N 75°46'W
Le matériel présenté sur ce site web, et en particulier les cartes et l’information territoriale, est tel qu’il apparaît dans les données disponibles et n’implique en aucune manière l’expression d’une opinion quelconque de la part du Secrétariat de la Convention de Ramsar concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou zone, ou de ses autorités, ou concernant la délimitation de ses frontières ou limites.

Panorama

Situé dans la région biogéographique de l’Amazone, ce site forme un corridor entre la Réserve naturelle de Cuyabeno au Parc national Yasuní, l’un des hauts lieux de la biodiversité les plus importants au monde. Ce complexe majeur comprend plusieurs types de zones humides, y compris les forêts inondables de Cuyabeno, des cours d’eau permanents, des lacs et des étangs. D’une superficie de plus de 770 000 hectares, il s’agit du plus grand Site Ramsar d’Équateur. Le site compte quelque 1500 espèces de plantes, 600 espèces d’oiseaux et 167 espèces de mammifères. Il abrite plusieurs communautés écologiques, dont une communauté de palmiers-bâches ou « morete » (Mauritia flexuosa), et des espèces végétales endémiques et vulnérables telles que les plantes terrestres Reldia multiflora ou Nautilocalyx glandulifer. La présence sur le site de mammifères aquatiques menacés tels que le lamantin d’Amazonie (Trichechus inunguis), la loutre géante (Pteronura brasiliensis) ou les dauphins d’eau douce (Inia geoffrensis et Sotalia fluviatilis) est particulièrement remarquable. Des communautés appartenant à six peuples autochtones de l’Équateur (Cofán, Kichwa, Huaorani, Shuar, Secoyas et Sionas) dépendent directement des ressources naturelles du site. Il constitue une source d’eau douce et joue un rôle important dans le cadre de différentes activités comme le tourisme ou la pêche. Les opérations de prospection et de forage de pétrole et de gaz naturel, la chasse et la pêche, la présence d’espèces envahissantes et les changements dans l’utilisation des terres figurent parmi les principales menaces qui pèsent sur le site.

Région administrative: 
Amazonía Norte

  • Inscriptions légales internationales générales: 
    • Réserve de biosphère de l'UNESCO
  • Inscription légale nationale: 
    • Patrimonio de Áreas Naturales del Estado
    • Patrimonio de Áreas Naturales del Estado
    • Zona Intangible
    • Zona Intangible
  • Date de dernière publication: 
    14-06-2018